En savoir plus : Imagerie archéologique

L’imagerie archéologique se rapproche de notre formation initiale (médicale) pour l’étude des restes osseux. Mais également de notre activité industrielle avec les vestiges pouvant être mis à découvert sur une fouille comme des restes de céramique, poterie, faïence, ou tout autre objet.

Pour cela, nous nous rapprochons des unités C.N.R.S., mais également de l’I.N.R.A.P. ainsi qu’auprès de toute autre structure qui le souhaiterait.

Notre apport : Très bonne connaissance anatomique de par notre formation, nous maîtrisons aussi le post-traitement permettant de documenter richement tout reste humain ou vestige archéologique.
Une technologie de pointe au service de la recherche

Peu de limite en scanner si ce n’est la dimension de l’anneau (70 cm) et du champ de reconstruction (50 cm optimisé)
Des coupes infra-millimétrique (0,75 mm) et une résolution spatial pouvant atteindre 0,025 mm.

Rapidité d’étude des restes humains:

Il faut normalement 10 jours pour obtenir un os “propre” sans le détériorer mais il a une destruction de tout le milieu entourant l’os.
Pour le scanner il faut 30 secondes d’acquisition et le même temps en post-traitement pour obtenir le même résultat, le tout sans détérioration.

Le scanner ou la Tomodensitométrie, utilise le même principe que la radiologie, c’est-à-dire l’atténuation des rayons X par un corps, mais avec l’avantage de ne pas aplatir un volume sur un plan. De plus nous pouvons travailler les images pour obtenir ce que vous souhaitez sans manipulations hasardeuses de l’objet.